Boire ou nager

Les vacances d’été arrivent enfin. Après cette année sous tension, tu as envie de t’éclater avec tes copains, profiter de la mer, de la piscine ou des lacs ! Et bien sûr, faire la fête. Tu as raison, rien de tel pour décompresser d’une année aussi éprouvante. Mais attention, alcool et baignade ne font pas bon ménage. On t’explique pourquoi.

Il y a quelques années, un étudiant en école de commerce est venu faire la fête sur une péniche à Paris. « A 5 heure du matin, mon pote décide de faire pipi dans la Seine et escalade donc le bateau. Une de ses amies qui fêtait son départ et était archi morte a décidé de le “pousser”. Résultat il est tombé dans l’eau et a immédiatement disparu dans les eaux du fleuve. Les secours n’ont pas pu le sauver », témoigne le jeune homme sur le site Alcool Info service. Chaque année, malheureusement environ 1 000 personnes tout âge confondu meurent noyés en France. La moitié de ces noyades ont lieu entre juin et septembre. Et l’alcool est un facteur de risque supplémentaire.

Le déconfinement peut induire une augmentation du risque de noyades

Chez les jeunes adultes, et tout particulièrement les garçons, ces noyades sont souvent dues à de la consommation d’alcool et à la pratique d’activités non encadrées tels que le plongeon et la plongée en apnée et en bouteille, dans des lieux pour la plupart interdits à la baignade et, donc souvent non surveillés. Cette année particulièrement, Santé Publique France s’inquiète : « Le déconfinement en cours peut induire une augmentation du risque de noyades : relâchement de la prévention et augmentation des conduites à risque (surestimation de sa capacité physique, sous-estimation des risques environnementaux, consommation d’alcool avant de se baigner) ».

Pourquoi la consommation d’alcool est-elle un facteur de risque pour la noyade ?

Quand tu as bu quelques verres, tu te sens invincible, tellement sûr de toi ! Tu serais même capable d’aller voir la plus belle fille de la fac à qui tu n’as jamais osé adresser la parole pendant l’année ! Et oui, le sentiment d’ivresse est très agréable mais il te pousse à surestimer tes capacités physiques alors qu’en réalité elle les diminue. Tu es donc moins prudent et tu te sens capable d aller nager dans des zones dont tu sous-estimes le danger. De plus l’alcool altère la coordination des gestes et entraîne parfois des troubles de la vision qui rendent le nageur beaucoup moins adroit et pertinent dans ses réactions.

Sur un bateau, le risque de passer par-dessus bord est aussi bien plus important lorsque tu as bu. Attention aussi au choc thermique surtout quand l’eau est très froide et la journée très chaude. L’alcool dilate tes vaisseaux sanguins et le choc entre le froid et le chaud peut conduire à un arrêt cardiaque par hydrocution. Enfin, lorsque le taux d’alcool dans le sang est trop élevé, le corps se refroidit plus vite dans l’eau, ce qui peut provoquer une syncope et entraîner la noyade. Bref, tu l’auras compris alcool et baignade ne font vraiment pas bon ménage.

Mais alors, comment faire la fête et se baigner sans risque ?

C’est vrai que le dilemme est de taille. Après un an sans faire la fête, tu as envie de te lâcher et de profiter à fond de tes vacances. Il n’est pas évident de refuser une petite bière ou un verre de vin. Pour ne prendre aucun risque :

  • Ne bois pas en ayant le ventre vide. Mange quelque chose et attend au moins 30 minutes avant de rentrer dans l’eau.
  • Evalue ton niveau de natation. Es-tu un bon nageur ou pas ? Si la natation n’est pas ton truc ne t’éloigne pas trop du bord et n’essaie pas d’impressionner ta copine en tentant un double salto arrière sur le plongeoir. Sache aussi qu’il est plus difficile et fatiguant de nager dans un lac ou une rivière que dans une piscine.
  • Choisis les zones de baignade surveillées. Elles sont signalées par les drapeaux de baignade. L’intervention des équipes de secours sera plus rapide.
  • Avant de sauter à l’eau, évalue ta forme. Tu te sens fatigué ? Tu as un problème de santé ? des frissons ? Ne te lance pas !
  • Ne saute pas directement dans l’eau. Rentre progressivement, mouille toi d’abord la nuque et le torse, surtout si tu es resté longtemps au soleil et que l’eau est froide. Cela évitera l’hydrocution.
  • Ne pars pas seul et préviens toujours un proche que tu vas te baigner.
  • Parles-en avec tes copains. Alerte les sur les dangers du combo : alcool et baignade. Fais-leur suivre cet article avant une fête au bord de l’eau ! N’hésite pas à intervenir si tu vois un pote trop alcoolisé se mettre en danger sans s’en rendre compte.
  • Bien sûr, dans l’idéal, évite simplement de boire avant de te sauter à l’eau !

Alors prêt à t’amuser sans prendre de risque ? Toute l’équipe de santé addiction te souhaite de bonnes vacances et de belles fêtes entre amis et en toute sécurité.

Valérie François / CIDJ / juillet 2021

   

Articles similaires

Laisser un commentaire