Tabac, addictions, se faire aider, arrêter de fumer, solutions

Avoir envie d’arrêter de fumer, c’est une chose. S’y tenir, c’en est une autre. Si votre volonté vous fait défaut, n’hésitez pas à vous faire aider. Les chances d’arrêter définitivement augmentent lorsque le fumeur bénéficie d’un accompagnement.

« J’arrête quand je veux ! » C’est du moins ce que l’on aime croire… En réalité, beaucoup de jeunes ont des difficultés à arrêter la cigarette. Pour augmenter vos chances d’y parvenir, ne restez pas seul. Faites-vous aider.

Une ligne téléphonique gratuite : le 3989

Lorsqu’on souhaite arrêter de fumer et qu’on ne sait pas comment faire, ou encore lorsqu’on est en période de sevrage, dialoguer peut aider. La ligne de Tabac info service est joignable au 3989 (appel non surtaxé) et est ouverte du lundi au samedi de 8h à 20h.

Au bout du fil, un conseiller répondra à toutes vos questions. Si vous le souhaitez, il vous mettra en relation avec un tabacologue qui pourra vous accompagner gratuitement tout au long de votre démarche de sevrage sur la base d’un ou plusieurs entretiens téléphoniques.

Arrêter de fumer  une nouvelle application pour mieux vous aider

Il existe également une application Tabac info service qui propose un programme d’e-coaching 100% personnalisé, des conseils, des jeux, des astuces, des vidéos, un suivi quotidien de vos progrès et des bénéfices sur votre santé et votre porte-monnaie !

Participez au mois sans tabac

Chaque année, du 1er au 30 novembre, Tabac info service organise le mois sans tabac. Ce défi collectif est un véritable booster. Y participer multiplie par 5 vos chances de réussite ! Inscrivez-vous dès le mois d’octobre sur le site internet et rejoignez une équipe dans votre région. Ensemble, vous vous soutiendrez pour relever le défi. Vous pouvez aussi récupérer gratuitement des kits d’aide dans les pharmacies. En 2019 plus de 200 000 personnes s’y sont inscrites.

Consultez un tabacologue pour arrêter de fumer

Si vous avez besoin d’un soutien plus approfondi, vous pouvez prendre rendez-vous pour une consultation de tabacologie dans un cabinet médical. Un professionnel de santé évaluera votre dépendance au tabac, et vous proposera des solutions personnalisées ainsi qu’un suivi.

À noter : le remboursement de cette consultation par l’Assurance Maladie dépend du statut du praticien.

Bon à savoir : Des « consultations pluridisciplinaires » de tabacologie sont mises en place dans plusieurs établissements hospitaliers avec un suivi individualisé selon les patients. Il n’y a pas de tarification spécifique dans ce cadre. Trouvez l’adresse la plus proche de chez vous.

Prise en charge des substituts à la nicotine

Lorsqu’ils sont prescrits par un médecin ou une sage-femme, l’Assurance Maladie prend en charge les traitements par substituts nicotiniques (patchs, gommes, pastilles, inhalateurs). Ils sont remboursés à 65% et ne sont plus soumis à un plafonnement annuel. Et bonne nouvelle, vous n’êtes plus obligé d’avancer les frais ! Sur présentation de votre ordonnance, votre pharmacien vous délivrera les substituts nicotiniques prescrits.

Bon à savoir : Si vous avez une complémentaire santé, interrogez-la pour savoir si votre contrat prévoit une prise en charge des substituts.

Source : CIDJ

   

Articles similaires

Laisser un commentaire