Drogue, addiction, se faire aider, cannabis,

Vous avez des questions sur la drogue ? Votre rapport aux drogues vous inquiète ? Ne restez pas seul avec vos interrogations. Il existe des structures d’aide et d’écoute que vous pouvez solliciter en tout anonymat.

Drogues Info service : un service à votre écoute

Trouver une réponse à vos doutes et inquiétudes face à la drogue, c’est parfois simple comme un coup de fil ! Que vous soyez consommateur de drogues ou un proche inquiet, il suffit de décrocher votre téléphone et de composer le 0 800 23 13 13 pour être mis en relation, en toute confidentialité et gratuitement, avec un « écoutant » spécialisé de Drogues Info service. Il répondra à toutes vos questions au sujet de la drogue de 8h à 2h, 7 jours sur 7. Un service de Tchat est également à votre disposition sur le site internet si vous ne souhaitez pas appeler.

Des professionnels formés pour leur écoute et leur expérience

Quel que soit votre problème de drogue et votre degré d’addiction, ces professionnels formés aux usages à risque et aux questions de dépendance vous apporteront :

  • une aide et un soutien adaptés à vos besoins ;
  • des informations précises sur les effets, les risques, la loi, les lieux d’accueil ;
  • des conseils de prévention ;
  • une orientation vers des professionnels compétents.
Consultations pour jeunes consommateurs (addiction alcool, problème de drogue…) 

Vous consommez de la drogue depuis peu ? Vous commencez à vivre les premières difficultés face à l’addiction et vous vous posez des questions ? Vous êtes parents et vous vous inquiétez pour votre enfant ?

Vous avez la possibilité de vous rendre dans les Consultations jeunes consommateurs. Seul ou accompagné, vous pourrez y rencontrer, de manière gratuite et anonyme, des psychologues, éducateurs, infirmiers ou médecins. Ces lieux vous permettront d’évoquer, sans vous sentir jugé, vos habitudes de consommation, vos inquiétudes, puis d’être orienté vers une prise en charge adaptée. Les parents peuvent aussi s’y rendre afin de recevoir soutien, écoute et conseils qui leur permettront d’aider au mieux leur adolescent.

Ces consultations ont lieu dans les CSAPA (Centres de soins, d’accompagnement et de prévention en addictologie) ou dans des lieuxs pécialisés dans l’accueil des jeunes (Maisons des adolescents et Points accueil écoute jeunes).

Les centres de prévention en addictologie (CSAPA)

Les CSAPA ont pour missions l’accueil, l’écoute, l’évaluation médicale, psychologique et sociale du patient, afin de proposer la prise en charge et l’accompagnement les plus adaptés à ses besoins. Ces centres peuvent vous accueillir en ambulatoire, c’est-à-dire sans hébergement, ou vous proposer des dispositifs d’accueil le temps du sevrage :

  • Les centres thérapeutiques résidentiels :

Ces services de soin résidentiel, ou « post-cure », proposent des hébergements collectifs de moyen séjour. Ils sont adaptés à des personnes dépendantes à une ou plusieurs substances psychoactives qui nécessitent, pour un temps donné, un suivi médico-social intensif dans un environnement protecteur.

  • Les communautés thérapeutiques

Les CSPA peuvent aussi vous orienter vers des communautés thérapeutiques. Celles-ci accueillent des personnes dont la prise en charge en ambulatoire se révèle insuffisante ou peu pertinente. Vous suivrez un programme basé sur la vie en communauté, l’entraide entre résidents, les activités de groupe, la reconnaissance et l’expression des émotions.

Bon à savoir : Depuis 2007, il existe dans les hôpitaux dotés d’un service d’urgence, des consultations d’addictologie sans hébergement qui regroupent les consultations de tabacologie, d’alcoologie, de toxicomanie… En complément de la consultation, il peut être proposé un suivi en hôpital de jour, des hospitalisations complètes pour sevrage simple (séjour de 7 jours environ) ou complexe (séjour prolongé).

Les CAARUD

Les centres d’accueil et d’accompagnement à la réduction des risques pour usagers de drogues (CAARUD) sont des établissements qui accueillent surtout des personnes en situation de grande précarité. Les conditions d’accueil y moins strictes que dans les CSAPA. Leur seule exigence est le respect de l’équipe et des autres usagers ainsi que l’interdiction de consommation sur place. Mais l’abstinence, le projet de sevrage et la sobriété ne sont pas demandés pour se faire accompagner par les CAARUD. Ils proposent un accompagnement beaucoup plus large que les problèmes d’addiction. Vous y trouverez :

  • l’aide à l’hygiène et l’accès aux soins de première nécessité,
  • l’orientation vers le système de soins spécialisés ;
  • l’incitation au dépistage des infections transmissibles ;
  • des conseils en droit, à l’aide au logement et à l’insertion professionnelle ;
  • la mise à disposition du matériel de prévention des infections.

Problème de drogue ou addiction à l’alcool : en un clic, trouvez de l’aide près de chez vous !

Source : CIDJ

 

   

Articles similaires

Laisser un commentaire