Accueil / Je m’informe / Jeux de hasard et d’argent : halte aux fausses croyances

Jeux de hasard et d’argent : halte aux fausses croyances

Une voyante dans une bulle

Tu es persuadé que tes connaissances en foot vont t’aider à gagner le jackpot ? Tu mises toujours sur le 13 car c’est ton numéro chance ! Il est facile de croire que tu vas finir par emporter le gros lot, surtout si tu as déjà gagné 5 euros lors d’un jeu de grattage. Stop ! il est temps d’arrêter avec ces fausses croyances ! Lis cet article et tu comprendras pourquoi gagner aux jeux d’argent et de hasard reste du pur hasard !

 

Je maitrise les règles du foot donc je peux contrôler le jeu

« Une des croyances principales, c’est l’illusion de contrôle. Les joueurs pensent qu’ils peuvent contrôler l’issue du jeu par des stratégies », explique Julie Caillon, psychologue dans le service addictologie du CHU de Nantes. Par exemple, tu es fan de foot, tu connais bien les joueurs et les équipes. Cela te semble évident, tu pourras gagner en pariant sur des matchs de foot. « Dans les jeux comme les paris sportifs, il y a en effet une part d’habileté et de compétence. Un joueur non pathologique qui connaît très bien le foot, a plus de chance de gagner que quelqu’un qui n’y connaît rien », reconnaît Julie Caillon.  C’est vrai, l’expertise peut t’aider à emporter une mise, mais il y aura toujours une large part de hasard dans l’issue d’un match. Tes chances de gagner gros restent donc très minces. Mais surtout, petit à petit, tu vas prendre de plus en plus de risques, jouer de plus en plus et oublier que tous les jeux d’argent comportent une part de hasard. Tu vas parier sur d’autres sports auxquels tu ne connais rien. Et là, tu risques de perdre beaucoup.

 

Je viens de perdre 10 fois mais la 11e sera la bonne

Tu fais partie des joueurs qui croient que les résultats passés influencent les futurs résultats ? C’est faux. Il est courant de penser que si une roulette a affiché plusieurs fois le rouge, le noir va forcément bientôt sortir. C’est une croyance erronée, car chaque tour est indépendant des précédents et les résultats passés n’ont aucune influence sur les résultats futurs. Les joueurs de loto qui ont gagné ne rejouent jamais les mêmes chiffres, pensant qu’ils ne peuvent pas retomber dessus une seconde fois. Or chaque combinaison de chiffres a autant de chances de retomber la fois suivante que n’importe quelle autre combinaison. Dans les jeux de pur hasard, à chaque fois que tu joues, tu remets les compteurs à zéro. Ce n’est pas parce que tu as perdu 10 fois que tu as plus de chance de gagner la onzième fois.

Lire notre article Pourquoi tu seras toujours perdant ?

 

Jouer un vendredi 13 me donnera plus de chance de gagner

A chaque fois que tu joues, tu as un petit rituel : un chiffre chance, un jour fétiche qui va forcément influencer tes chances de gagner. Ces croyances sont purement irrationnelles. « Selon les types de jeu, ces croyances varient. Cela peut être la manière dont un joueur de grattage va choisir son ticket, miser sur son numéro chance, acheter une bande entière, car il y aura forcément un gros ticket gagnant, jouer un vendredi 13. Il existe des associations erronées entre des événements qui n’ont rien à voir avec le jeu et qui vont générer des biais d’interprétation » explique Julie Caillon. Si ces croyances peuvent prêter à sourire, elles ont un rôle dans l’installation de la dépendance en faisant croire que tu peux maîtriser le hasard. Cela t’incite à jouer toujours plus, car cette fois-ci c’est sûr, tu vas gagner.

 

Je viens de gagner une petite somme, la prochaine fois, c’est le gros lot

La communication des opérateurs de jeux est conçue de manière à t’inciter à jouer toujours plus. « Les opérateurs arrivent à manipuler les penchants naturels de notre cerveau pour que nous ayons des illusions sur nos chances réelles de gain.  Ils vont par exemple renforcer la visibilité des gagnants. Le service des grands gagnants de la Française des jeux rend les personnes qui ont gagné bien réelles. Elles existent et nous ressemblent. Cela nous donne l’impression que c’est possible de gagner et que c’est même presque certain. Nous aussi, on va gagner. Dans les jeux à gratter, les opérateurs font en sorte que tu gagnes de petites sommes. “Cela alimente l’habitude de jeux et en général, tu vas rejouer cet argent immédiatement”, ajoute Thomas Amadieu, sociologue et auteur de « La fabrique de l’addiction aux jeux d’argent », ed. Le bord de l’eau.

Lire notre article Comment le marketing et la publicité nous manipulent

 

Promis je vais arrêter mais avant, je joue une dernière fois

« Des patients viennent me voir en me disant, promis, je vais arrêter. Mais avant, je vais jouer une dernière fois. Le patient se dit : la chance sera avec moi puisque c’est la dernière fois. Notre rôle de thérapeute est de poser des questions pour leur faire comprendre que non, une dernière fois ou pas, ça ne change rien. Il faut déconstruire cette croyance. Si cette personne est là dans mon cabinet, c’est qu’elle veut arrêter et le jeu fait désormais partie du passé », conclut Avital Denan, addictologue.

Toi aussi, tu as des croyances, des rituels, des numéros fétiches. Et si tu disais stop à tout ça ?

À lire aussi Comment maintenir un jeu récréatif ?

 

© CIDJ, Valérie François 2024

Crédit photo : iStock

Vous aimerez aussi

Besoin d'en parler, de te faire aider ?

Laisser un commentaire